P1180456

Pas certain sur le papier qu'un disque destiné à financer le coffee shop d'une base navale s'attire le plus grand des suffrages - pour autant qu'une telle expression fasse sens s'agissant d'un disque RPC. Les collectionneurs qui, comme moi, n'ont guère le goût de la chose militaire, seraient cependant avisés de ne pas passer de suite leur chemin. Rien chez les participants de ce LP qui ne rappelle le chant du canon, ni même celui du clairon. En lieu et place d'improbables reprises au pas cadencé d'une quelconque fanfare, 12 titres de folk qui, dans l'ensemble, ont plus d'un argument à faire valoir auprès des amateurs de dépouillement. Deux artistes retiendront en particulier l'attention. Luisa Giner d'abord, chez qui passe un air d'Andalousie, dans ce bel équilibre entre une voix fiévreuse (anglais et espagnol) et une guitare qui courrait les chemins brûlés de soleil (quand il ne s'agit pas d'impasses tout intérieures). Fred Potts, dont le timbre juvénile et comme voilé d'un éther délicat délivre à l'inverse une mélancolie à la grâce presque nocturne. De nuit il est question - du moins musicalement - dans un treizième titre qui clôt superbement l’album, bien loin des territoires folk arpentés jusque-là : une ballade soul-jazz incandescente que n'aurait pas reniée Gary Bartz, manière de tenir tête à la Costa de la Luz, cet excès de jour, une fois le soir venu.

The Endless Trip 

Following Rainbows 

Suda 

P1180459

Retour à l'accueil