P1150812  

Mon penchant pour l’inconnu et les embarcations légères (le charme du lo-fi) me perdra. Voici un 45 tours de The Shades. Qui ? Quand ? On ne sait, ou peu s’en faut. Deux reprises - deux standards à dire vrai - et je ne suis pas loin de penser qu’il s’agit des meilleures versions parvenues jusqu’à mes oreilles. D’un côté "More", à l’origine l’instrumental "Ti Guarderò Nel Cuore" du film "Mondo Cane" et une cover bien plus appropriée que des démonstrations de crooner ou un détachement swing (Boby Darin, Sinatra, Roy Orbinson et consort), bien plus convaincante par ailleurs que pas mal de formations dans un répertoire plus proche (les Young Rascals, par exemple). De l’autre, un "No Matter What" au cordeau, sorte de démo échappée à Pete Ham (tant pis pour les harmonies de Tom Evans), qui perd en brio power pop ce qu’il gagne en fraicheur early sixties. Dans les deux cas un tempo un rien accéléré, quelque chose d’irrépressible dans la voix, au grain presque fiévreux, une même urgence adolescente et le sentiment que ce qui est chanté a vraiment un sens pour son interprète. Un peu comme les Schibbinz quand ils reprennent "Lady Jane".

More 

Retour à l'accueil