P1130959

D'août 79 à janvier 85, ils se rendront au studio londonien d'Elephant Recording, neuf fois en tout. Le temps sera leur allié, la parcimonie fera place à l'opulence. Un disque sera leur offrande.

Le Dieu musicien s’adressa à, Frederick Williams, Tony Voller, et Greg Heighington.

Il leur dit :

"Vous accepterez, comme pour la vigne, la lenteur des gestations, le renoncement et la patience, le travail de la cave, son exigence et sa précision.

Rien ne devra paraître de vos cheminements. Les intervalles auxquels s’affrontera votre ouvrage n’en n'altèreront pas le cours. Leurs successions n'abîmeront pas l'assise de votre édifice.

Vos guitares, se feront mercuriennes, s'enchevêtreront au rythme d'arpèges ailés qui viendront envelopper une rythmique ne craignant pas le minimalisme. Leur dialogue vous sera le meilleur écrin.

Votre écriture sensible et humble empruntant parfois à l'allégorie, rendra haletantes des chansons étales, laissant se déployer un folk à la fois miné et radieux.

Backings vocals spectraux, effets d'écho et de dédoublements viendront magnifier une voix qui, entre âpreté et douceur vénéneuse, déroulera d’un ton ombrageux le récit d’amours désertées et d'errances intimes.

Dès lors on vous entendra. Votre arche d’alliance pourra paraître."

P1130929

Pour l'Indiana Jones qui sommeille en chaque digger, cette arche mérite, en matière de trésors un temps perdu, de figurer en bonne place au côté des John Terlazzo, Bob Theil, Penny Davies & Roger Ilott.

Paris Is Beautiful 

A Place for Rénal 

Ballad of the Fox II 

Retour à l'accueil