P1240770

"Being an experimental songwriter is like standing on the shores of another world, letting your thoughts run wild on the plains of the universe."

Se définir comme chanteur expérimental n'est à priori pas la carte de visite la plus affriolante qui soit. Un peu comme un cinéaste qui se targue de faire des films d'art et d'essais ou tous ces oripeaux dont s'affuble la médiocrité. Loin du cache-misère redouté, cette étiquette brandie par Roger Sherman traduit maladroitement sa singularité irréductible.

Dans ce disque qu'on qualifierait de basement-pop s'il n'était avant tout une trouée vers un lointain grand large, la voix de Roger Sherman tient une place prépondérante. Elle y est, au côté de la guitare acoustique et de la boite à rythme, un instrument à part entière, démultipliée et s'enroulant sur elle-même dans un falsetto obsédant. Construit sur cette assise d'un dépouillement presque algébrique, Ruling Planet aligne les titres comme détachés de tout pour finalement transpercer les choses en leur cœur. Peu importe alors l'anecdote, peu importe qu'elle soit exacte. Peu importe que quatre heures de route séparent le Vermont d'Hampton Beach, que vous ayez fait l'aller-retour pour un cliché pris par votre frère sur une plage de cette station balnéaire populaire. Ne compte que la plage. Celle qu'on imagine. Les crêtes blanches des vagues qui battent le rivage, les brises océanes, le cri des mouettes et des goélands. Le temps qui passe. Ne reste que la rumeur lancinante d'une plage à marée basse, sa largeur. En clignant les yeux, on croit distinguer l'infini.

Under My Shelter 

Tomorows Not The Same 

Without a Warning 

Retour à l'accueil