Côté réédition (vinyle), 2010 commence de la plus belle manière. Le très attendu Heitkotter est enfin disponible et puis surtout, il y a ce disque de Robert Lester Folsom, qui, même s'il n'a pas fait autant de bruit, s'annonce déjà comme la meilleure de l'année. Difficile de rester objectif. Je voue un culte à cet album, merveille pop/soft rock psychédélique 70's à défaut de meilleur qualificatif. Référence absolue, aussi essentielle que Time Will Tell, sorte d'intersection entre deux univers - tirage privé doté d'une production digne de Todd Rundgren - Music and Dreams est ce à quoi devraient ressembler les albums 'grand public' dans un monde idéal.

Jericho 

robert3

Retour à l'accueil