Mardi 17 avril 2012 2 17 /04 /Avr /2012 18:17

petepitts  

Quelque chose dans la voix - en plus aérien toutefois - de Doug Yule. Même nonchalance et même quant-à-soi rêveur que chez le plus négligé des membres du Velvet. Une rythmique qui fait patte de velours, une guitare jangly comme un envol. Un côté Bluebyrd aussi. Des destins qui se croisent et quelques regrets - la grammaire du sentiment de toute romance qui se respecte. Pourquoi faut-il que ces deux titres ne soient pas extraits d’un LP, quand bien même ces deux titres suffiraient à promettre à Pete Pitts, illustre inconnu, un destin plus glorieux ?

 

Long Haired Lady

 

Solliquoy

 

Should I keep that little treasure just for me? Maybe... Anyway, I love everything about it. I love the quiet vocals, a something that resembles Doug Yule's fragile voice. I love the jangly guitars, the sweet rhythmic drive. I love the lyrics, the happenstance of love. Who and where are you Mr. Pitts? If you see that message, then, please, let us know your story. 

 

Has anyone has ever heard of him? Any info would be greatly appreciated.

Par Somewhere there is music - Publié dans : Le coin des 45t
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Take me home

  • Somewhere there is music
  • : Somewhere there is music or a musical peregrination through buried treasures, lost masterpieces, obscure gems, ultimate grails, underestimated albums, so-so outsider releases and maybe crap according to some people.
  • Contact

In search

A game for all who know

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés