NEILHARRISONFRONT

C'est toujours ce même mélange de surprise et d'incompréhension que suscite la découverte d'un joyau perdu quand l'objet en main porte l'étiquette d'un label majeur et qu'il surclasse moult albums du catalogue en question ; dans le cas présent, Deram. De prime abord on songe au Grand Hotel de Procol Harum (pour sa pochette un rien kitsch, so british), mais que l’on se rassure, le contenu n'a rien à voir (malgré quelques incursions prog ici et là), lorgne vers la pop, une pop baroque inventive et raffinée, à cheval entre les Beatles et Colin Blunstone (exception faîte du plus dylanesque "This Is London" et des background vocals à la Tim Murphey de "Melancholia") forcément bien produite, que l'on reconnaît à ses mélodies ouvragées, averses de cordes et ruptures de rythme inattendues. Filiation qui ne doit rien au hasard, Neil Harrison s'est par la suite emparé (à l'instar des Fab 2) du répertoire des garçons de Liverpool (est-ce bien nécessaire de préciser qu'ici, toutes les chansons sont originales ?), que ce soit avec The Beatles Tribute Band ou The Bootleg Beatles dans lequel il joue John Lennon.

NEILHARRISONLABEL

All dressed up and nobody to listen to. That's the story of this hardly known LP that came out on a major label (it is surprisingly much more difficult to track down that a lot of private press!). Seamlessly swinging from orchestra numbers to songs with a more rock feel, there are a few (no?) tracks of the 12 here that might not be immediate favorites, providing that you like ornate pop confection with technicolored arrangements and lush production. Basically a mix between The Beatles and Colin Blunstone. Ready to go?  

Behind the Red Brick Wall 

Chrisis Point 

I Need a Friend Like You

Here With You 

Retour à l'accueil