Comme beaucoup d'autres, The Tropics, production japonaise, témoigne de l'élan qu'a su générer le psychédélisme, véritable accélérateur de la mondialisation. Les influences de Masato Minami sont donc nettement occidentales, mais ne renient pas pour autant l'héritage propre au pays du Soleil-Levant. Ce melting-pot culturel s'explique d'autant mieux que l'on a connaissance du parcours de Masato Minami : d'abord étudiant en espagnol à Tokyo, il s'est ensuite envolé vers Mexico, puis pendant deux ans, aux Etats-Unis et en Europe. Ce voyage l'a forcément nourri de rock psychédélique, ainsi que de sonorités plus folk, comme l'harmonica à la Dylan (青い面影).

The Tropics ne vole pas son titre et s'avère être une merveille de (dark) psychédélisme japonais. Les guitares (mélancoliques), tout aussi déchirées que la voix de Masato y sont resplendissantes. Cerise sur le gâteau, Masato Minami est accompagné des non moins célèbres Haruomi Hosono d'Happy End (basse) et Takashi Mizutani des Rallizes Denudes (guitare) : deux références majeures s'il faut le rappeler.

P1130690

こんなに遠くまで 

It Can't Be Over 

Retour à l'accueil