Jeudi 12 juillet 2012 4 12 /07 /Juil /2012 23:14

Jimmy Simon

 

Fin des années 50, début 60 ? Un climat de désolation profonde règne sur ces deux titres échappés d’une époque incertaine. Rythmé par un chœur qui emprunte aux canons honky tonk, Someday You'll Pay bascule résolument dans un côté outsider avec la désarmante honnêteté de Jimmy Simon qui nous harponne de sa voix fatiguée et pourtant juvénile au fil de mots plein de ressentiment. Le timbre se fait plus plaintif encore sur In The Darkness, torch song dont le lyrisme se trouve amoindri par un orgue lugubre et quelques riffs d’une guitare poisseuse, quasi wah-wah. Le caractère sans âge de ces ritournelles ajoute à l’inquiétante étrangeté suscitée par leur écoute, nous faisant voisiner des territoires lysergiques.

 

Between plain old honky tonk music and early loner freak folk, Someday You'll Pay opens with an eerie vocal chorus that beautifully frames Jimmy Simon's weather-beaten yet childish voice. In The Darkness is a low-down moan featuring slimy wah-wah riffs and gloomy organ swells. The lost-in-time atmosphere, combined with somber lyrics adds to the overall haunted feel. A spellbinding two-sider. 

 

In the Darkness

Par Somewhere there is music - Publié dans : Le coin des 45t
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Take me home

  • Somewhere there is music
  • : Somewhere there is music or a musical peregrination through buried treasures, lost masterpieces, obscure gems, ultimate grails, underestimated albums, so-so outsider releases and maybe crap according to some people.
  • Contact

A game for all who know

 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés