P1130740

Derrière INI, se cache en fait Pete Rock, producteur hip-hop légendaire dès la première moitié des années 90. A cette époque, il évolue alors en compagnie du non moins célèbre et talentueux C.L. Smooth. Le centre d'attention réside véritablement en la personne de Pete Rock (son nom est d'ailleurs nettement en avant sur ce pressage) mais son frère Grap Luva, Rob-O, Ras G et Marco Polo sont également de l'aventure.

INI n'est rien d'autre que le premier plan post C.L Smooth. Un maxi voit le jour assez rapidement, en l'occurrence Fakin'Jax, critique acerbe du matérialisme et sublime titre que l'on devait normalement retrouver sur le LP. Mais en 1995, bien que l'album puisse assaillir le marché, en tout cas, du côté des disquaires indépendants, Elektra décide finalement de l'abandonner : pas assez commercial, pas de tube évident, maison de disque frileuse. Pour des raisons juridiques, près de 10 ans de patience sont requis pour qu'enfin, ce disque devienne accessible légalement. On le qualifie aussitôt de classique du hip hop underground. 

P1130741

L'ambiance jazzy/soul transporte dans un autre monde : production parfaite, beats hypnotiques, basses enivrantes, juste choix des samples (David Axelrod, Rotary Connection, Harold Melvin & The Blue Notes, Fela Kuti, etc.), pertinence des flows, qualité des textes et tonalité quasi-spirituelle.

Je terminerai en ajoutant que ce disque est un voyage dans le quotidien new-yorkais, avec ses joies, sa coolitude, mais aussi ses peines et qu'il constitue également une magnifique immersion chez les diggers : plus qu'aucun autre album, il respire cet univers, il a l'odeur des vieux vinyles, de ces disquaires excentrés, des caves… bref, de l'underground.

ini3

Retour à l'accueil