P1150486

Envie de départs et d'asphalte en ce début d'année. A défaut de suivre à nouveau les pas de Sal Paradise, j'emprunte les routes et les détours de Out on the Highway, disque imprégné par la mythologie beat, paru à la dérobée en 1968 sur le label Marble Arch. On retrouve en effet beaucoup de Kerouac en Dyon Parker, qui ne s'embarrasse que du bagage minimum (voix-guitare). Même urgence et même nécessité de fuir avec le secret espoir de se rencontrer soi-même et cette peur de rester démobilisé, planté au bord de sa propre pesanteur ("Don't Want to Stand on This Road Anymore"). Même quête de liberté jusqu'à être libre de se tuer dans l'alcool - libre de se gâcher ("Western Wind"). Mêmes rencontres comme viatiques ("Eilenn"). Mêmes compagnons d’infortune ("Kimby", dédicacée à Jackson C. Frank). Même attrait du sans retour, au risque de se sentir floué, fût-ce métaphoriquement ("Little Red Riding Hood"). On ne sait jamais où la route nous mène.       

P1150491

Yes I Would 

Footprints in the Snow 

Don't Want to Sand on this Road Anymore 

Retour à l'accueil