Après Noël, c'est encore Noël sur Somewhere there is music, en compagnie des McElroy Brothers ! C'est aussi l'heure des bilans de fin d'année et le duo magique du Vermont remporte indéniablement la palme du plus grand nombre d'écoutes en 2018. Non pour leur génialissimes vinyles que tout amateur de pop 70s se doit de connaître par cœur, mais pour les "Virginia Tapes" et "Get a Life" ! Tim avait évoqué voilà sept ans sur ce blog des possibles cassettes dans la production des frères jumeaux, preuve en est faite. 

Qu'est-ce donc que ces "Virginia Tapes" ? Ce qui aurait dû être le deuxième 33t du groupe qui n'a jamais vu le jour et dont le 45t de 1978 était en quelque sorte le teasing. Relocalisé dans une salle de musique improvisée à Chesapeake en Virginie, notre duo fétiche y enregistre au moyen d'un basique quatre pistes l'essentiel de sa nouvelle collection et le restant - les titres les moins lo-fi - en studio la décennie suivante entre Atlanta et Myrtle Beach.

Bien que les cassettes soient épuisés depuis longtemps, Bruce et Brian ont sauvé une partie de ces enregistrements, qu'ils m'ont fait parvenir sur un CD-R. Tout le génie des McElroy est là, intact, leur signature reconnaissable entre mille - cette extraordinaire façon de jouer du synthé et de la batterie (que relaie parfois une guitare acoustique pour les titres avec un esprit démos), de chanter pour ne faire qu'un - la jouissance au rendez-vous, le sourire toujours aux lèvres. Mais, il faudra faire abstraction de la piètre qualité sonore - due certainement, aussi bien aux conditions initiales d'enregistrement qu'à une mauvaise numérisation - qui confère à ces titres un malheureux air de bootleg.

Ou alors, il faudra par un tour de passe passe trouver le CD "Get a Life" (que Bruce et Brian n'ont même plus !) paru en 2001 sous le nom "The Fab II" dans lequel figure 9 des titres du CD-R réenregistrés en 1998, des titres inédits et même des versions alternatives (plus amusantes qu'indispensables) de "Why the Rainbow's Gold Is Never Found" et "Bangin' My Head". 

Mieux encore, l'on pourra espérer que les Fab II retournent en studio (la production de "Get a Life" n'est pas idéale non plus, victime de la loudness war) car, au vu de ce qu'ils font encore chaque été en tongs entre deux palmiers (voir les vidéos qui traînent sur YouTube, en tapant Fab II), comme Athanor (dont le 3ème et splendide album "Hills of the Universe" est enfin sorti), ceux deux-là en ont encore sous le pied.

More Than Anything (CD-R) 

Someone Who Has It All ("Get a Life")  

Hold Me Dear ("Get a Life") 

Retour à l'accueil